Le chant des lacs gelés

Les lacs gelés peuvent chanter.  Quand la température fluctue, la glace d’un lac se rétracte ou s’étend, et peut produire toute une gamme de sons fascinants, dignes d’un film de science fiction… Imaginez pouvoir plonger au milieu de ces symphonies !

Ce phénomène naturel rare se produit sur tous les lacs de Stockholm à Helsinki en passant par ceux de Suisse ou des Vosges. Et ces sons étranges et fascinants attirent les curieux.

Les patineurs qui osent se lancer sur ces lacs sont impressionnés par ce phénomène phonique naturel: de l’étendue glacée émane un mélange de chant des baleines, de coups de fouets et de tirs de canon.

Glace noire d’Helsinki – reportage national geographic

« C’est un peu bizarre au début, mais c’est magnifique. Lorsque la surface se fissure, on sent une vibration, c’est un peu aventureux », relève un homme interrogé par la télé suisse. « Lorsqu’on entend ces sons, on a d’abord envie de retourner sur la rive, mais après, en observant les autres, on s’habitue », ajoute une femme.

Plusieurs conditions réunies

Le lac doit être complètement gelé et la couche de glace faire à peu près 18 centimètres, ce qui favorise le phénomène, bien connu des scientifiques.

« Ces chants sont produits par le réchauffement de la température, détaille le glaciologue de l’EPFZ Daniel Farinotti dans le 12h45. La couche supérieure de la glace se dilate alors que la couche inférieure, qui est en contact avec l’eau, reste plus froide et plus dure. Cela provoque des fissures et donc des sons. »

Le phénomène du lac chantant est rare. Pour entendre ces sons, il faut que les températures soient basses durant une longue période et que la glace soit noire, c’est-à-dire sans neige. Car la neige absorbe les sons.

Le phénomène n’est -évidemment- pas nouveau et a déjà été observé dans de nombreuses régions du globe. Il est engendré par des fluctuations de la température, ce qui contracte -ou détend- la glace. Des changements qui génèrent toute une gamme de fréquences sonores, haute ou basse. 

Une question de chance

Les vibrations se déplacent dans la glace, mais les fréquences hautes, plus rapides, atteignent les oreilles humaines plus rapidement, ce qui provoque ces sons distordus, explique le youtubeur scientifique Skunk Bear

Encore quelques jours

Ces petites fissures ne menacent pas la stabilité de la glace et on peut y patiner sans danger, mais sous sa propre responsabilité.

Il devrait rester possible d’assister à ce spectacle magique encore quelque peu, car la météo en Engadine devrait rester ensoleillée et sans neige durant quelques jours encore.

Le chant du lac gelé de Narlay, dans le Jura. Des sons étranges naissent des vibrations de la couche de glace animée par l’eau et l’air. Une symphonie fantastique 100% naturelle !!

Leave a Reply