Le « Dark Vador des mers »

Le journaliste Sébastien Rouet nous parle de la découverte d’une nouvelle espèce « supergéante » en Indonésie sur le site géo.

Publié le 22/07/2020

https://video.geo.fr/environnement/indonesie-decouverte-dun-crustace-geant-surnomme-le-dark-vador-des-mers_7701

Une équipe de chercheurs singapouriens et indonésiens a révélé mercredi 8 juillet la découverte d’une nouvelle espèce : Bathynomus raksasa. Un sorte de « cafard supergéant », immortalisé lors d’une expédition sous-marine au large de la côte sud de Java Ouest, en Indonésie, en mars et avril 2018.

Il peut mesurer jusqu’à 50 centimètres de long et se voit surnommé le « Dark Vador des Mers », en raison de son apparence très proche de celle du personnage de fiction de la saga « Star Wars ». Son nom scientifique exact est Bathynomus raksasa et il s’agit là d’une nouvelle espèce découverte.

L’annonce a été faite dans une étude parue dans le journal ZooKeys, le 8 juillet dernier. Si les isopodes comme celui-ci mesurent en moyenne 33 centimètres, Bathynomus raksasa peut, lui, atteindre la taille exceptionnelle de 50 centimètres, d’où le choix du terme “supergéant” le qualifiant. « Sa taille est en effet très grande et occupe la deuxième place du genre Bathynomus« , a expliqué la chercheuse du Centre de recherche en biologie de l’Institut indonésien des sciences (LIPI), Conni Margaretha Sidabalok, dans un communiqué.

Selon le Musée d’histoire naturelle de Londres, cité par Mashable, cette taille imposante s’explique par l’absence de prédateurs naturels dans son habitat en eau profonde. Bathynomus raksasa est dépourvu de carapace ou de coquille, mais possède néanmoins un corps dur et est doté de 14 pattes.

Bathynomus raksasa tenu par un chercheur lors de l’expédition de 2018.
 NUS

Des centaines d’autres espèces collectées

Cet isopode « supergéant » a été trouvé dans le cadre de la première mission sous-marine organisée au large de la côte sud de Java Ouest, en Indonésie, en mars et avril 2018. L’équipe de l’expédition, composée de 31 chercheurs, était dirigée par le professeur Peter Ng, directeur du Musée d’histoire naturelle Lee Kong Chian de l’Université nationale de Singapour (NUS), et le professeur Dwi Listyo Rahayu, chercheur principal au Centre de recherche océanographique (RCO) de l’Institut indonésien des sciences (LIPI).

Les scientifiques ont sondé durant quatorze jours 63 sites sous-marins, allant à des profondeurs comprises entre 800 et 2.100 mètres. Résultat : plus de 12 000 spécimens de 800 espèces différentes collectés, et plus d’une douzaine de nouvelles espèces de crabes, de crevettes et de homards découvertes.

Leave a Reply